Menu

Nos activités et nos recherches

 

LA SÉANCE DE CINÉMA : SÉMANTIQUE, PRATIQUE, IMAGINAIRES

PROGRAMME :

Une séance par mois, de janvier à juin 2018, de 18h à 20h
Université Paris 7 (5 Rue Thomas Mann, 75013 Paris)
Salle 682C (Bâtiment des Grands Moulins)

Lundi 29 janvier : Ouverture du séminaire 

La séance au prisme des études spectatorielles

Introduction par les porteurs du projet Séance(s)

 Mireille Berton – Maître d’enseignement et de recherche, Section d’histoire et esthétique du cinéma, Faculté des Lettres, Université de Lausanne : « Le spectateur distrait : les femmes dans les salles de cinéma au début du vingtième siècle ».

Jeudi 22 février : Les dispositifs de la séance de la période muette

Ferdinando Gizzi – Docteur en Histoire des Arts et du Spectacle, Université de Florence. Chargé des acquisitions en langue italienne au département du Développement des collections de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) : « La séance de projection lumineuse à caractère pédagogique/religieux selon le Fascinateur (période 1903-1914) : un essai de reconstruction ».

Marion Polirsztok – Chercheuse post-doctorale en études cinématographiques et audiovisuelles – Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 : « Entre la scène et l’écran : atmosphère et imaginaire du Prologue dans la séance de cinéma aux Etats-Unis dans les années 1920 ».

Mercredi 28 mars : Programmation et pédagogie, quels enjeux ?

Léo Souillés-Debats – Maître de conférence en études cinématographiques, Université de Lorraine : « ‘‘Présentation-projection-discussion’’ : la séance de ciné-club ou quand la salle de classe rencontre celle du cinéma ».

Eric Gatefin – Professeur en lettres modernes, Université de Tours – et Philippe Sellier – Responsable de la culture, commune de Saint-Florent-sur-Cher : « La programmation art et essai en milieu semi-rural : économie, enjeux, pratiques ».

Jeudi 26 avril – Les séances de cinéma « projetées en » littérature

Nadja Cohen – Chercheuse post-doctorale du FWO (fonds flamand de la recherche) en études littéraires, Université KU Leuven de Bruxelles : «Entrée des fantômes : la séance de cinéma dans le roman français contemporain »

Philippe de Vita – Professeur en lettres modernes, Université d’Orléans : « Projection du film, projection de la mémoire : la séance de cinéma dans les textes autobiographiques de cinéastes ».

Mercredi 16 mai : Les séances en institutions

Beatriz Tadeo Fuica, Docteur en films studies – Université de Saint Andrews / Marie Sklodowska Curie Fellowship – Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 : « Croisements entre l’Europe et l’Amérique du Sud : une étude de séances organisées par des cinémathèques au cours des années cinquante ».

Stéphanie Louis – Chercheuse post-doctorale en histoire, Institut d’Histoire du Temps Présent/CNRS : « Le génie et l’ordinaire. Représentations de la programmation cinématographique dans le milieu culturel ».

Jeudi 7 Juin : Le principe de séance peut-il s’exporter hors de la salle ?

Olivier Aïm – Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, Celsa Paris-Sorbonne : « Existe-t-il un principe de séance dans le cas de la télévision ? ».

Jonathan Pouthier – Attaché de conservation et chargé de la programmation – Centre Pompidou : « Les salles/espaces de cinéma au Centre Pompidou ».

Avec le soutien de la Maison de la recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 ; de l’Université Paris Diderot – Paris 7 (CERILAC, axe EMOI) ; et du laboratoire ESTCA de
l’Université Paris 8.

Découvrez le blog seances sur https://seances.hypotheses.org/

Appel à contribution - #Séminaire Kinétraces 2018

La séance de cinéma: sémantique, pratiques, imaginaires  

Journée d'études Kinétraces - 2 juin 2017

Cliquez ci-dessous pour voir le programme

Visuel SEANCES DES ANNEES FOLLES-1

Kinetraces LHomme a la camera recto

 

Séminaire Kinétraces - programme 2016/2017

Capture decran 2017-02-16 a 19.44.13

kte2 banner

 

 

kte banner

 

Cinéma, histoire, archives

How to Be a Detective

 

 

Cinématograph

Fondée en avril 2013, KINÉTRACES est une association de jeunes chercheurs en cinéma et audiovisuel dont les travaux se situent dans une perspective historique.

Nous avons décidé de nous réunir parce que nous préparons tous une thèse en nous appuyant sur des analyses de fonds d'archives. Initialement composée de doctorants travaillant au sein de l'Institut de Recherche sur le Cinéma et l'Audiovisuel (IRCAV) de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, notre association s'élargit pour accueillir des chercheurs, étudiants en master, doctorants et jeunes docteurs, venus d'autres horizons mais partageant tous le même intérêt pour la recherche en histoire du cinéma.

Les archives représentent un important champ de recherche au sein des études cinématographiques. Si nos sujets de recherche sont très divers – du rayonnement d’une maison de production indienne à la représentation de la justice dans le cinéma français de l’après-guerre –, nos démarches ont en commun de porter sur des fonds d'archives variés (films et non-films) et de mettre en jeu des applications méthodologiques spécifiques à l'histoire du cinéma.

Il s'agit donc d'ouvrir un espace de réflexion collectif dont les activités régulières permettront d'enrichir nos approches respectives. Nous vous invitons à explorer ce site web, en cours de développement, pour découvrir nos activités.

Nous vous invitons à nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec des questions, des suggestions ou si vous souhaitez adhérer !